isolation et déperdition d’une maison

Isolation et déperditions dans votre maison?

Dans toutes les maisons, il existe des déperditions d’énergie. Celles si sont amoindries en fonction du type d’isolant utilisé pour isoler le bien, de son épaisseur, mais également de sa mise en œuvre. C’est pourquoi il est important de veiller à chaque paroi déperditive afin d’en améliorer ses caractéristiques thermiques sans entraîner de désordre dans le bien (des problèmes d’humidité par exemple).

Déperditions moyennes d’une maison sans isolation

Déperditions moyennes d’une maison sans isolation

Déperdition énergétique par la toiture

Tout le monde sait que « la chaleur monte »… c’est pourquoi l’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur de votre maison sera le plus grand au niveau du plafond. Par conséquent, ce sera par cette paroi que les déperditions seront les plus grandes. Les déperditions moyennes en toitures sont estimées entre 25 et 30 % des pertes thermiques d’une maison. Il est donc à noter que la paroi dépréditive à isoler en priorité est la toiture. En fonction du type de bâtiment et de ses caractéristiques il existe différentes méthodologies d’isolation qui auront chacune leurs avantages les une par rapport aux autres. Cependant un point important est de vérifier que ces produits soient certifiés (ACERMI).

Isolation des murs : protégez de l’intérieur et de l’extérieur

L’isolation des murs peut se faire de deux façons différentes :

  • Par l’intérieur : Cette solution est moins performante cependant la pose semble plus aisée. Le point faible de cette technique d’isolation est la création de ponts thermiques.
  • Par l’extérieur : Cette solution est la plus efficace mais réservée aux types de construction récente afin de préserver le patrimoine immobilier

Prenez soi de vos fenêtres

La performance thermique des fenêtres dépend de trois paramètres :

  • Le type de menuiserie (pois, PVC…)
  • Le type de vitrage (simple, double…)
  • La qualité de la mise en œuvre de la fenêtre

La nature des fermetures (volets, persiennes) intervient également dans le calcul du diagnostic de performance énergétique. En effet, ne négligez jamais les volets tout particulièrement lorsque vous changez vos fenêtres pour les remplacer par des plus performantes : préservez les volets déjà existants. Ceux-ci peuvent réduire les déperditions, en particulier la nuit. De plus, ces protections sont très efficaces pour limiter la température intérieure en été.