Déceler et éviter les défauts d’isolation d’un habitat

L’isolation assure la protection et le confort d’un habitat, aussi bien d’un point de vue phonique que thermique. Pour éviter les défauts d’isolation d’un logement, il faut connaitre les symptômes d’un logement mal isolé et effectuer un bilan thermique. Celui-ci permet de déterminer les zones qui nécessitent un traitement spécifique.

Les symptômes d’une maison mal isolée

Identifier les symptômes d’une mauvaise isolation est essentiel afin d’éviter la perte de chaleur au sein du logement. 70% de la consommation énergétique des foyers français est dédiée au chauffage. Ainsi, un habitat mal isolé favorise la sensation d’inconfort, et engendre une dépense énergétique superflue. L’un des signes indiquant qu’une maison est mal isolée se rapporte à la mauvaise propagation de la chaleur.

Dans ce cas précis, certains espaces de vie de la maison sont difficiles à chauffer. De plus, vous constatez, en touchant ou en vous approchant des parois, que le plafond et les murs intérieurs de l’habitat restent froids. Apparaissent également des moisissures et des traces d’humidité au niveau des murs de la maison, en particulier sur les angles du plafond. Une maison est aussi mal isolée lorsque la température intérieure dépend du temps qu’il fait à l’extérieur. L’été, il fait très chaud à l’intérieur du logement et l’hiver, la température baisse très sensiblement.

Le symptôme d’une mauvaise isolation des combles est visible en hiver, lorsque le gel ou la neige se met à fondre rapidement sur la toiture. L’air qui s’infiltre au niveau des fenêtres et des portes est également un signe marquant d’une mauvaise isolation. Les portes et fenêtres laissent s’échapper l’air chaud. Enfin, les ponts thermiques engendrent des désagréments, en augmentant la consommation énergétique de l’habitat, en favorisant les pertes de chaleur.

Bilan thermique et diagnostic de performance énergétique

Si vous constatez l’un des signes d’une mauvaise isolation au sein de votre logement, la première démarche consiste à effectuer un diagnostic de performance énergétique ou DPE. Il s’agit d’un bilan thermique qui permet de confirmer si votre logement est effectivement mal isolé ou non. Le DPE est un moyen efficace pour évaluer les faiblesses et les points forts énergétiques d’un habitat.

Il est possible de faire appel à un diagnostiqueur certifié, qui vous informera sur les défauts d’isolation et les dépenses énergétiques inutiles de votre bien immobilier. Un bilan thermique est obligatoire en cas de location ou de vente d’une maison.

Il peut également être demandé pour mieux évaluer son logement. sur ce site, vous trouverez un large choix d’isolants pour extérieur, des isolants thermiques à la fois conventionnels et naturels. Par ailleurs, des aides de nombreux organismes sont octroyées en cas de travaux d’isolation des combles, de la toiture, des murs ou des sols. Ces aides sont toutefois proposées sous certaines conditions, telles que l’éco-prêt à taux zéro ou le crédit d’impôt. En France, 20 millions d’habitats sont mal isolés. Dans ces maisons, la perte d’énergie s’effectue essentiellement par la toiture, les murs et les ouvertures. En moyenne, la note du DPE en France est de E sur une échelle de A à G, qui équivaut à une consommation énergétique atteignant les 270 Kwh/m2 par an.